Les 7 règles d’or pour créer une infographie

By Cecilien Dambon, Sep 05, 2017

blogheader

On ne le répètera jamais assez : une image vaut 1000 mots.

Si vous voulez rendre votre message mémorable lorsque des milliers d’entre eux s’entrechoquent chaque jour dans le cerveau de votre cible, il va falloir mettre toutes les chances de votre côté.

C’est là qu’une infographie peut faire la différence et retenir l’attention de votre public.

Attendez une minute !

Avant de vous jeter sur le premier logiciel d’infographie gratuit, laissez-moi vous exposer les bonnes bases pour tirer le meilleur parti de votre visuel et créer une infographie digne de ce nom.

Règle #1: Un seul message

On a tous cet ami difficile à suivre qui, lorsqu’il raconte une histoire, vous perd dans un millier de détails jusqu’à ce qu’il en oublie lui-même l’objet de celle-ci. C’est exactement ce que vous devez éviter lorsque vous créez votre infographie.

Où je voulais en venir déjà ?

Ah oui ! Une infographie ne doit communiquer qu’un seul message principal.

Elle inclura certainement plus de données et de métaphores visuelles qu’une simple histoire mais la structure doit rester la même.

Infographic Heading

Via Smashing Magazine

En premier lieu, votre titre. Chaque infographie doit interpeller avant de guider son lecteur vers une conclusion qu’il n’aurait pas pu imaginer autrement.

Vient ensuite le corps de votre histoire. Ici ce sont les données qui vont véhiculer votre message principal jusqu’à la fin de votre histoire.

Infographics Example

Via Visual.ly

L’intrigue peut être plus ou moins simple mais sachez que, même en infographie, complexe ne veut pas dire meilleur.

Lorsque vous faites une infographie, pensez aux panneaux de signalisation. Une seule information, une police d’écriture lisible, des couleurs et icônes qui parlent à la majorité, un design et un format clair, le tout pouvant être lu à une vitesse avoisinant les 130 km/h (attention aux radars tout de même) !

Si votre infographie doit véhiculer un message un peu plus compliqué qu’une simple limitation de vitesse (et je suis sûr que c’est le cas), alors la suite est pour vous.

Point-clé #1 : une infographie doit raconter une histoire avec un seul message principal.

Règle #2: Utilisez des combinaisons simples de couleurs primaires

Encore une leçon à retenir des panneaux de signalisation (cet article n’est pas sponsorisé par la Sécurité routière, c’est promis). Le choix des couleurs se limite très souvent à deux voire trois couleurs, pour la plupart primaires, et ce choix paraît généralement logique.

Bleu: indication. Jaune: prenez garde. Rouge: interdiction/danger.

Le choix de couleurs doit avoir un sens clair et ne pas “juste faire joli”.

True Colors Infographic

Full Infographic on Column Five

Si choisir une palette de couleurs est difficile pour vous, adoptez la règle de trois. Trois couleurs primaires: une claire pour votre fond et deux pour la base de votre infographie et les éléments importants, comme les sous-titres.

Nous avons répertorié les choses à faire et à ne pas faire quand il s’agit de choisir vos couleurs. Jetez un oeil à notre article (en anglais) pour en savoir plus.

De manière générale:

  1. Utilisez le moins de couleurs possible et,
  2. Si l’ajout d’une couleur s’avère nécessaire, soyez sûr qu’il y ait une raison derrière ce choix.

Point-clé #2 : la sélection de couleurs pour votre infographie doit avoir un sens et porter votre message dans la bonne direction.

Règle #3: Espacez

Abstract Infographic

Via 123rf

L’espace négatif est un élément fondamental en design. Contrairement à ce que vous pourriez penser, une infographie encombrée n’est pas une bonne infographie. Prenez le temps de sélectionner les informations nécessaires à votre histoire et utilisez l’espace négatif pour guider votre lecteur jusqu’à votre conclusion.

La quantité d’espace autour de chaque élément aide votre lecteur à prioriser ce qu’il doit voir en premier, et dans quel ordre il doit parcourir la suite de votre infographie.

Les éléments séparés par de l’espace négatif se distinguent du reste et présentent plus d’importance – ou du moins tendent à présenter une autre direction – comparés aux autres éléments plus groupés.

L’espace que vous définissez entre chaque élément doit également permettre d’aligner ces derniers. La structure que vous apportez à votre infographie est la clé d’une bonne lecture.

Infographic Design

Via Hongkiat

Lorsque vous créez une infographie, l’équilibre et l’harmonie sont très importants. Vous ne voulez pas que votre lecteur soit noyé dans une masse d’informations ennuyeuses, voire inutiles. Éliminez tous ces éléments et remplacez-les par un bon gros vide. Vos lecteurs vous remercieront.

Point-clé #3 : Ne négligez pas les espaces autour de vos éléments clés.

Règle #4: Choisissez trois typographies de qualité

Si il y a bien une chose que vous voulez minimiser lorsque vous faites une infographie, c’est le texte. Car le but d’une infographie est bel et bien de laisser la place au visuel.

Vos lecteurs ne cliquent pas sur une infographie pour lire un article.

Gardez votre titre, vos sous-titres, quelques légendes et éliminez tout le reste.

La typographie est très importante et il est essentiel de s’y attarder.

De nouveau, pensez à la règle de trois. Trois polices d’écriture:

  1. Une pour votre titre et vos sous-titres,
  2. Une pour le corps de votre infographie,
  3. Et une dernière pour le “style”.

Le titre est le parfait endroit pour inclure une typo qui servira de métaphore visuelle à vos données. Faites en sorte que cette typo aille dans le sens de votre message.

Ensuite vient la typo pour le corps de votre infographie. Celle-ci doit être simple et facile à lire. Envisagez les typos “décoratives” uniquement pour votre titre.

Enfin, la touche design. Utilisez une nouvelle police pour habiller vos légendes et sous-titres. Cette typo doit être un mix des deux précédentes.

Des sites comme DaFont proposent de nombreuses polices d’écriture en accès libre. Cela devrait être suffisant pour créer votre première infographie.

Point-clé #4 : Une typo simple. Une décorative. Une entre les deux.

Règle #5: Imaginez un design solide et tape-à-l’oeil

Trouvez le fil de votre histoire et comment vous souhaitez représenter cette lecture à travers votre infographie – d’un point important à l’autre – avant de vous lancer dans sa réalisation.

Nous vous recommandons de passer au moins une bonne heure juste sur cette étape, et ne vous arrêtez pas avant d’avoir un brouillon satisfaisant.

Block Infographic

Via Dummies.com

La plupart des infographies ont un flow vertical – comme des articles – conçus pour être lues de haut en bas. D’autres sont conçues avec un côté interactif, et permettent de jouer avec votre souris ou smartphone pour révéler des données spécifiques à certaines régions par exemple.

La mise en page déterminera en grande partie l’intérêt qui sera porté à votre infographie (du moment qu’elle n’interfère pas avec la lisibilité de celle-ci).

Rappelez-vous que vos lecteurs ne doivent jamais s’interroger sur le sens de lecture de votre infographie.

Point-clé #5 : Le parcours de votre visuel doit être le plus clair possible.

Règle #6: Décidez ce qui est important et ce qui ne l’est pas

Identifiez les parties essentielles et, encore plus important, définissez comment les mettre en évidence. Cela s’applique aussi bien au texte, aux chiffres ou aux graphiques. Mettez en valeur ceux incluant les faits et données les plus intéressants pour véhiculer votre message.

La hiérarchie de vos polices est plus facile à définir que le reste:

  1. Le titre principal doit être le plus grand.
  2. Vos sous-titres peuvent être de la même police mais d’une taille plus petite.
  3. La police utilisée pour le corps de votre infographie doit être plus simple, plus lisible et de taille moyenne.
  4. Vos graphiques peuvent contenir une légende de la même taille, mais garder la même police reste une option. N’hésitez pas à essayer une police plus décorative pour habiller votre visuel.

Prévoyez la plus petite police d’écriture pour vos notes et sources si votre infographie est destinée à une publication sur les réseaux sociaux. Si ce n’est pas le cas, placez celles-ci idéalement en légende de votre infographie plutôt qu’à l’intérieur.

Point-clé #6 : Classez les éléments de votre infographie par ordre d’importance avant la réalisation.

Règle #7: Rendez votre infographie addictive

Vous pouvez prétendre que le succès de votre infographie est atteint lorsqu’elle devient virale sur les réseaux sociaux. Sachez que ce n’est pas toujours vrai. Cela dépend largement de votre cible et du niveau de connaissances que le sujet abordé requiert. Votre infographie n’atteindra pas forcément le million de retweets mais elle doit néanmoins retenir l’attention et rendre votre public addict.

Tout comme pour les autres contenus, les infographies doivent inclure une valeur ajoutée pour vos lecteurs. Elles doivent se concentrer sur les attentes de votre cible, et pas simplement montrer votre connaissance du sujet et/ou mettre en valeur votre entreprise.

Les excellentes infographies sont avant tout pratiques. Ce qui veut dire que le lecteur doit repartir avec le sentiment d’avoir appris quelque chose de valeur pour leur vie personnelle ou professionnelle, quelque chose qui peut être mis en pratique ou qui apporte une valeur sociale lorsque partagée.

Au minimum, votre lecteur doit garder en tête les grandes lignes de votre histoire d’une manière qui n’aurait pas été possible avec simplement du texte ou des chiffres.

Besoin de plus d’inspiration pour créer votre infographie? Découvrez tous nos modèles d’infographie et éditez ceux de votre choix.